Sous l’équateur à Kadidiri

Sur cette île de bout du monde, nous sommes en « pension complète » pour la première fois depuis le début de ce voyage. L’île de Kadidiri est minuscule et seulement habitée par trois guesthouses qui se partagent les touristes. Il n’y a donc pas moyen d’aller « dîner en ville» et l’épaisse jungle rend l’intérieur de l’île presque impénétrable, à part quelques chemins. Les repas sont donc servis à heures fixes et nous les prenons tous ensemble, ce qui nous donne l’occasion de faire plus ample connaissance avec les autres voyageurs. Nous sommes avec Marc, Laurenne et Emilie, que nous avons rencontrés sur la route des Togian et qui vont faire un bout de chemin avec nous.

L’eau cristalline à 30°C et les fonds marins abritant de nombreux récifs coralliens font des îles Togian l’endroit rêvé pour la plongée et le snorkeling, et le gérant de la guesthouse nous emmène en bateau sur différents spots en pleine mer tous plus beaux les uns que les autres.

Un soir, nous allons sur le ponton admirer le coucher du soleil et nous nous attardons jusqu’à ce que la nuit tombe – ce qui arrive rapidement lorsqu’on est au niveau de l’équateur. Commencent alors à apparaître quelques planctons fluorescents puis des dizaines tout autour de nous. Le spectacle est magique mais éphémère et au bout de quelques minutes, la mer replonge dans l’obscurité…

(La photo sur le bateau a été prise par Emilie http://miliberty2014.wordpress.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.